« L’Ordre du jour » d’Eric Vuillard

5 l'Ordre du jourPrix Goncourt 2017.

Ouvrage bref, 140 pages, mais éblouissant par son style ! Quel magnifique « roman » ! Avec une ironie mordante, le romancier raconte les capitulations pitoyables qui ont mené à l’avènement du nazisme et d’Hitler autour de deux moments forts : le 23 février 1933, la réunion de 24 grands patrons de l’industrie allemande qui décident de soutenir le parti nazi aux élections législatives, et l’Anschluss, le 12 mars 1938. Un sujet apparemment ardu, une lecture jubilatoire !