« Frère d’âme » de David Diop

CVT_Frere-dame_8709Encore un roman sur le conflit de 14-18 ? Oui, et celui-ci apporte un nouvel éclairage sur un thème pourtant traité de multiples fois. Il donne la parole à un tirailleur sénégalais engagé dans un conflit dont il n’a aucune idée des enjeux. La mort violente de son ami, « son plus que frère », le plonge dans une folie meurtrière frénétique barbare. Ce roman est très dur, très réaliste. Mais il donne la parole à ces « chocolats » qu’on a exploités et qu’on n’a jamais entendus. Et, surtout, l’écriture de David Diop est séduisante, envoûtante. Les phrases brèves, les multiples répétitions nous plongent dans une complainte hallucinée qui mêle la barbarie sauvage et les grandes valeurs traditionnelles de l’Afrique. Prix Goncourt de lycéens 2018.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s