« Le Flambeur de la Caspienne » de Jean-Christophe Rufin

41rdsW1tPKL._SX195_C’est le troisième volet des aventures d’Aurel Timescu, modeste petit consul adjoint, que nous retrouvons à Bakou en Azerbaïdjan. Toujours décalé et original, il enquête sur la mort de la femme de l’ambassadeur, qui s’avère être un meurtre. Ce roman, sans prétention particulière, pétri d’humour, se laisse déguster avec plaisir. Mais son auteur nous fait aussi « profiter », en se délectant,  de son expérience personnelle des ambassades… un univers marqué par la corruption et l’espionnage industriel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s