« Chavirer » de Lola Lafon

Cléo, 13 ans, rêve de devenir danseuse. Elle tombe dans le piège d’un réseau de prédateurs sexuels, et, victime-coupable, y fait tomber d’autres jeunes adolescentes. La romancière présente son personnage de 13 à 48 ans, sans suivre l’ordre chronologique : le récit, éclaté, peut déconcerter. Mais les allers-retours analysent avec finesse les multiples facettes de la personnalité de Cléo qui, coupable, « chavire » mais ne sombre pas. Une écriture subtile qui évite le manichéisme et qui montre comment bourreaux et victimes peuvent devenir complices.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s