« Chevreuse » de Patrick Modiano

Dans son dernier roman Modiano, notre prix Nobel de littérature, fait du super Modiano. Le héros, Jean Bosmans, le double de l’auteur, est hanté par des personnes fantomatiques côtoyées lors de son enfance. Il se plonge dans ses souvenirs pour s’en affranchir. Cet ouvrage de 150 pages enchantera les « fans » de Modiano qui acceptent de se perdre dans les débuts de l’œuvre, telle une mémoire en quête du passé, pour trouver progressivement ses repères à mesure que la mémoire se fixe. Une prose époustouflante, comme toujours chez cet artiste !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s