« La Bibliomule de Cordoue » de Wilfrid Lupano et Léonard Chemineau

Un roman graphique picaresque exceptionnel de 260 pages : un texte truffé d’humour, des dessins et des couleurs de qualité, une tranche bleue, un marque page doré. En 976, un vizir décide de brûler la bibliothèque de Cordoue pour satisfaire les religieux intégristes. Avec l’aide d’une esclave copiste, d’un voleur repenti et d’une mule têtue mais somme toute sympathique, un bibliothécaire eunuque décide de sauver le plus possible de livres menacés du bûcher. Cette BD « historique » est un réquisitoire intelligent et drôle contre l’obscurantisme et un plaidoyer touchant pour les savoirs diffusés par les livres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s